oldboy-211x300

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle critique, aujourd’hui on aborde un gros morceau puisqu’il s’agit pour moi de l’un des plus grands films Coréen et un film majeur pour le cinéma tout entier tant sa réalisation est maitrisée de façon incroyable… Je vais parler de Old Boy de Park Chan-Wook.

Déjà, pour commencer je conseil d’aller voir le film avant de lire cette critique car il repose avant tout sur une révélation, connaitre cette révélation peut gâcher le film entier (à la manière de Usual Suspect).

A savoir aussi qu’il existe un remake américain réalisé par Spike Lee, évidemment afin d’éviter d’être vulgaire je n’en parlerai pas. La seule raison qui fait que ce projet a exister c’est le blocage de certaines personnes à regarder du cinéma asiatique… or c’est facile à combattre il suffit de s’habituer à en regarder un peu, Old Boy de 2003 n’a rien à envier au cinéma américain dans le sens où Park Chan-Wook a prouvé qu’il maitrisait tous les styles de réalisations, et un style d’écriture incroyable (car il a aussi contribué à l’écriture du scénario).

D’abord un résumé.

Le film s’ouvre sur Oh Dae-Su (joué par Choi Min-Sik) dans un poste de police, il est saoul et on apprend qu’il a causé problème à un jeune couple, on apprend aussi qu’il est père et marié, et c’est le jour de l’anniversaire de sa fille, il lui a acheter des sortes d’ailes d’ange. Un de ses amis vient le chercher au poste une fois dehors les deux hommes passent un appel a la famille de Oh Dae-Su, ce dernier s’éloigne alors de la cabine téléphonique et disparait d’un coup il ne reste plus que son sac. Il sera alors enfermé durant 15 ans dans un minuscule appartement, (où il sera soigné, nourri, et aura la télé) il apprendra dès début de son emprisonnement que sa femme a été tuer et qu’il est accusé de son meurtre. Au bout de 15 ans Oh Dae-Su est relâché sur un toit près de l’endroit où il fut enlevé 15 ans plus tôt, Le film va alors s’intéresser a son parcours durant lequel il essayera de retrouver ses malfaiteurs et de savoir pourquoi il fut gardé prisonnier.

Il est impossible de commenter le film sans évoquer sa fin et je vais d’ailleurs ABORDER beaucoup de détails qu’il vaut mieux découvrir par soi-même, donc à partir d’ici la critique contiendra des spoilers :

Tout d’abord je parlais du style d’écriture incroyable dans le sens où le film repose sur une question qui attire le spectateur, pourquoi Oh Dae-Su a-t-il été enfermé pendant 15 ans ? Evidemment cette question est un leurre, quitte à punir quelqu’un pourquoi ne pas le laisser enfermer le restant de ces jours, la vraie question du film qui sera révélé à Oh Dae-Su à la fin par Lee Woo-Jin( incarné par Yu Ji-Tae), « La véritable question ce n’était pas pourquoi tu as été enfermer mais pourquoi tu as été libéré » On voit alors que tout le film prend un autre sens et s’en suivra une révélation bien plus sombre, le film joue énormément sur l’impact de cette dernière, Oh Dae-Su découvrira qu’il a été libérer au bout de 15 ans le temps que sa fille grandisse, il a donc été déposer prêt du restaurant où travaille sa fille Mi-Do ( Kang Hye-Jeong) cette rencontre était donc voulu, avec quelques utilisation de l’hypnose Mi-Do est tombée amoureuse de Oh Dae-Su, aucun des deux ne savait réellement qui était l’autre, Oh Dae-Su est donc tombé amoureux et a couché avec sa fille, c’est donc au final une bien plus grosse vengeance qu’un simple enfermement durant 15 ans.

Quant à la raison de cette vengeance orchestrée par Lee Woo-Jin ? Le suicide de sa sœur liée à une rumeur que Oh Dae-Su avait propagé pendant leurs années de lycée. Evidemment on se rend vite compte que Old Boy est un film est un film de vengeance, cependant des le départ on le sait (Oh Dae-Su veut se venger de ses agresseurs) mais c’est tout le contraire cette vengeance au final se retournera contre lui, il a fait tout ce qui était prévu mais surtout il est tombé amoureux de sa propre fille, comme Lee Woo-Jin plus jeune, était amoureux de sa propre sœur, (cette même sœur qui s’est suicidé à cause la rumeurs rependu a la base par Oh Dae-Su), bien sûr l’histoire montre l’impact des rumeurs sur les personnes, j’aime beaucoup d’ailleurs la phrase de Lee Woo-Jin « ce n’est pas mon pénis qui l’a mise enceinte, mais cette rumeurs » (la rumeurs ayant évoluer certain prétendaient que la jeune femme était enceinte de son frère) on peut en déduire avec cette citation que la sœur de Lee Woo-Jin était enceinte au moment de son suicide .

Le film évoque aussi le pardon, avec la dernière image du film d’ailleurs dans la neige, sa fille semble lui accordé son pardon la neige étant blanche, pouvant symboliser la pureté, sa fille ne sent pas « souillé » et éprouve un réel amour paternel.

Evidemment, on ne peut pas parler de Old Boy sans sa technique de réalisation incroyable et surtout sans son plan séquence de combat filmé avec des légers travelling latéraux, durant cette scène la musique est très belle et très lente, presque inadaptée à une scène de combat mais ce combat prend son temps, il ne dure pas moins de trois minutes, je n’imagine pas la difficulté qu’a dû éprouver l’équipe de tournage durant cette scène.

Pour conclure, Old Boy est une œuvre majeure d’un réalisateur coréen aujourd’hui culte, c’est un énorme mix de techniques de réalisations toute aussi folles les unes que les autres, et prouve que le cinéma coréen n’a rien à envier au cinéma américain. Enfin je trouve ça triste que certaines personne puissent avoir eu un blocage sur le fait que les acteurs soient coréen, c’est ce qui a engendrer le remake américain de Old Boy par Spike Lee et qui engendrera prochainement un remake du film dernier train pour Busan, c’est pour moi un blocage qu’on peut assez vite passer en regardant un ou deux films d’un autre culture, ces remake n’arriveront de toute façon jamais à dépasser l’original, puisqu’ils ont refait dans un but culturel, ce qui est déjà un échec pour moi.

33313949_2053493888245952_3004671004732555264_n